Catégories
Gastronomie

Gastronomie en Océanie: plats typiques avec leurs noms et recettes

L’Océanie est un continent composé de milliers d’îles où l’on trouve des recettes alimentaires rares et exotiques. Certains des pays les plus importants, dont l’Australie, ont différents plats traditionnels qui peuvent être préparés n’importe où dans le monde.

Ci-dessous, vous avez un index avec tous les points que nous allons traiter dans cet article.

Australie

L’Australie est le plus grand pays du continent. Dans certaines de ses villes, comme Melbourne, Sydney ou Adélaïde, il est facile de trouver l’un de ces plats typiques:

Filet de kangourou

La viande de kangourou est faible en gras et donc assez en bonne santé. C’est un plat qui peut être préparé de différentes manières, selon le goût de chaque personne. L’une des méthodes les plus recommandées est la suivante:

  • Faites-le mariner avec de l’huile, du poivre, de l’ail et des fines herbes
  • Rôtir chaque côté pendant deux minutes
  • Préchauffez le four à 200º et faites-le cuire pendant 7 ou 8 minutes
  • Retirer du four, envelopper dans du papier d’aluminium et laisser reposer 10 minutes
  • Il peut être accompagné de purée de pommes de terre, de légumes vapeur ou de salade

Aujourd’hui, la consommation de cet animal augmente, bien que les aborigènes l’aient déjà cuisiné dans le passé. Actuellement, sa viande se trouve dans de nombreux supermarchés et restaurants du pays.

Lamington

C’est un bonbon typique en Australie et en Nouvelle-Zélande. Il doit son nom au baron de Lamington, gouverneur du Queensland à la fin du XIXe siècle. Ce plat se compose de dés de biscuits enrobés de chocolat et de noix de coco.

Pour faire le gâteau, battez deux œufs et 200 grammes de sucre. Ensuite, 100 grammes de beurre et deux cuillères à café de levure sont ajoutés. Mélangez à nouveau et ajoutez 50 ml de lait.

Plus tard, il est mis dans un moule et chauffé à 180 degrés pendant 35 minutes dans un four préchauffé. Une fois refroidi, le gâteau est coupé, passé dans un glaçage au chocolat et enrobé de noix de coco râpée.

Pain de viande

Il plat national Tarte à la viande d’Australie. Pour le préparer, les ingrédients suivants sont nécessaires:

  • 750 grammes de viande hachée
  • 2 cubes de bouillon de viande
  • Une tasse et demie d’eau
  • 2 cuillères à soupe de farine
  • Une cuillère à café de sauce soja
  • Noix de muscade
  • Sel et poivre

Tout d’abord, la pâte doit être cuite, puis la farce, composée principalement de viande hachée. Il est accompagné de sauce sauce, qui a pour principal ingrédient le demi glace, un bouillon d’origine française. En Nouvelle-Zélande, ils ont leur propre variante, la tarte chaude.

Vegemite

C’est le plat australien le plus facile à préparer, car vous n’avez rien à cuisiner. Dans ce cas, il s’agit d’une pâte à tartiner dont le principal ingrédient est le Levure restes de l’industrie de la bière.

Il est remarquablement utilisé chez les Australiens, en particulier pour les repas légers tels que le petit-déjeuner ou les collations, lorsqu’il est étalé sur du pain grillé. Il a une saveur caractéristique que tout le monde n’aime pas.

Pavlova

Ce plat est aussi appelé une personne. Dans ce cas, c’est en l’honneur d’Anna Pávlova, une danseuse de ballet russe qui a introduit des développements importants dans cette discipline.

Ce gâteau n’est pas seulement important en Australie, mais aussi en Nouvelle-Zélande: les deux pays revendiquent leur invention. La caractéristique qui le rend si spécial est qu’il est doux à l’intérieur mais croustillant à l’extérieur.

La partie principale du dessert est faite de meringue. En plus de cela, vous ne pouvez pas manquer de fruits, en particulier les fraises ou les fruits rouges. Si vous voulez connaître des recettes plus traditionnelles de ce pays, nous vous recommandons de consulter l’article suivant: Cuisine australienne typique.

Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande est le pays des Maoris, une population indigène avec une curieuse tradition culinaire. Certains de leurs plats sont encore préparés aujourd’hui.

Hāngi

Le hangi n’est pas un plat particulier, mais une méthode de cuisson. Il est d’origine maorie et a plus de 2000 ans de l’histoire. Il est utilisé pour faire de la viande et des légumes.

Pour réaliser ce système, un trou doit être creusé dans le sol dans lequel des pierres volcaniques remarquablement chaudes sont introduites. Sur ceux-ci sont placés des paniers de nourriture (maintenant en métal), qui sont protégés avec du tissu ou des feuilles et recouverts de terre.

Cela devrait le rester pendant environ six heures. Bien que ce soit une forme compliquée, il donne aux aliments une saveur particulière. Dans cette vidéo, vous pouvez voir comment cela se déroule:

Oie coloniale

La viande d’agneau est l’une des plus consommées en Nouvelle-Zélande. En plus du plat traditionnel d’agneau au four, ce ragoût est également populaire, en particulier le le 21 juin, le jour où le solstice d’hiver est célébré.

Le nom de cette élaboration se traduit par oie coloniale. Cela se produit parce que les premiers colons arrivés au pays ont essayé d’imiter certains de leurs plats typiques avec de la viande d’agneau, car l’oie était rare.

Pour le préparer, vous avez besoin d’un gigot d’agneau désossé et rempli de miel, de chapelure, d’oignons, de persil, de thym et de fruits secs. Ensuite, faites mariner avec du vin rouge.

Poisson et frites

Ce plat est non seulement typique ici, mais aussi d’autres pays tels que le Royaume-Uni, les États-Unis et l’Australie. Son expansion a commencé à Londres au 19e siècle.

Il s’agit de fish and chips. En Nouvelle-Zélande, il est répertorié comme restauration rapide, car il est vendu dans les magasins spécialisés afin que vous puissiez le manger dans la rue.

Hokey pokey

Il hokey pokey C’est un goût de crème glacée. C’est un type de tofi, c’est-à-dire un bonbons Sucré à base de cassonade, de sirop doré, de bicarbonate de soude et d’un peu de vinaigre.

Il se présente généralement sous forme de petites boules et est accompagné de glace vanille. Son nom vient de la façon de nommer les glaces qui ont été vendues dans la rue à New York et au Royaume-Uni au cours des 19e et 20e siècles.

Polynésie française

Bien qu’il soit à l’autre bout du monde, ce groupe d’îles appartient à la France. En eux, le poisson est l’un de ses produits de base.

Chevrettes

le chevrettes Ils se composent de crevettes ou de crevettes. Ils doivent se mettre à nu et doivent sauter. Dans ce cas, ils sont ajoutés une sauce qui a les produits suivants:

  • Vanille
  • Ron
  • Lait de coco
  • Crème de lait

Une gousse de vanille coupée en deux avec le rhum est bouillie. Ensuite, le lait de coco et la crème de lait sont versés. Cuire lentement jusqu’à ce que la sauce soit assez épaisse. Enfin, la gousse de vanille est enlevée, les crevettes sont ajoutées et assaisonnées de sel et de poivre.

Poisson Cru Tahitien

L’ingrédient principal de ce plat de l’île de Tahiti est le Poisson cru, en particulier le thon. Celui-ci est mariné dans du jus de citron vert et est accompagné de légumes en dés et de lait de coco.

Ma’a tinito

Ma’a tinito il se traduit de tahiti comme Nourriture chinoise, car ce plat a une forte Influences asiatiques. Les ingrédients nécessaires à sa préparation sont les suivants:

  • Longe de porc
  • haricots rouges
  • chou chinois
  • Carotte
  • Oignon
  • Ail
  • Macaroni
  • Sauce à l’ail
  • Huile d’arachide
  • Sel et poivre

Tout d’abord, les haricots et le porc sont bouillis, tandis que les macaronis sont cuits séparément. Les légumes doivent être grattés et sautés avec de la sauce soja. Enfin, le porc est frit avec l’oignon haché.

Po’e

Po’e est typique de Tahiti et de Rapa Nuí, également connue sous le nom d’île de Pâques. Ce gâteau éponge peut être fait à la fois avec de la banane et de la papaye.

Dans le premier cas, vous devez moudre les bananes, râper la citrouille et ajouter de la farine. À ce mélange est ajouté de l’huile, plus de farine et de noix de coco râpée. Cuire au four jusqu’à obtenir la texture d’un gâteau.

Samoa

Le pays des Samoa est également composé de plusieurs îles, parmi lesquelles Upolu se distingue. Dans la gastronomie de cette région, nous trouvons des fruits exotiques tels que la noix de coco ou la papaye.

Masi Samoa

Ils sont une sorte de biscuits à la noix de coco qui, bien que vendus en paquets dans les magasins des Samoa, peuvent également être préparés facilement à la maison.

Pour ce faire, vous devez mélanger le beurre et le sucre. A cela s’ajoute un œuf et battu. Ensuite, mélangez avec du lait de coco et de la vanille pour enfin mettre la farine et la levure chimique.

Pétrir jusqu’à ce qu’il ne reste qu’une fine pâte et couper en carrés. Il est mis au four, préalablement préchauffé à 180 degrés, entre 20 et 25 minutes.

Koko araisa

Le nom indique déjà en quoi consiste ce plat, puisque koko ça veut dire cacao, tandis que araisa est riz. C’est un bonbon qui peut être pris à la fois froid et chaud. Les ingrédients nécessaires sont les suivants:

  • 3 tasses de riz
  • 2 tasses de lait de coco
  • 1 tasse de poudre de cacao
  • Sucre

L’élaboration est assez facile, puisque vous n’avez qu’à faire bouillir le riz, mélangez-le avec du lait de coco et ajoutez du sucre et de la poudre de cacao. Le résultat est une sorte de soupe texturée épaisse.

Ce Fafao

Cuisiner Ce Fafao, ou ce qui est le même, la papaye farcie au four, ces produits sont nécessaires:

  • 2 papayes vertes
  • Un demi-kilo de viande hachée
  • 1 oignon haché
  • Une demi-tasse de chapelure
  • 2 oeufs
  • 2 cuillères à soupe de lait
  • Sel et poivre

La viande est cuite avec de l’oignon, de la chapelure, des œufs et du lait. Ce mélange est mis dans une papaye préalablement ouverte et sans pépins. Couvrir de papier d’aluminium et cuire au four pendant 45 minutes. Ensuite, le papier est retiré et réchauffé pendant 15 minutes supplémentaires.

Cet article a été partagé 81 fois.

Enfin, nous avons sélectionné l’article précédent et suivant du bloc « Plats typiques du monde« afin que vous puissiez continuer à lire:

Laisser un commentaire