Catégories
Curiosités

Les danses folkloriques et exotiques de l’Inde

L’Inde a une grande variĂ©tĂ© de danses, certaines millĂ©naires et d’autres modernes. Dans tous les vĂŞtements utilisĂ©s et les mouvements effectuĂ©s se dĂ©tachent.

Contrairement Ă  ce que certains pensent, les danses reprĂ©sentatives de l’Inde ne sont pas les mĂŞmes que les danses arabes. Bien qu’ils aient certains Ă©lĂ©ments en commun, leurs caractĂ©ristiques sont diffĂ©rentes. Dans cet article, nous parlons des plus importants:

Ci-dessous, vous avez un index avec tous les points que nous allons traiter dans cet article.

Classique

Les danses classiques sont un ensemble de danses indiennes qui ont des siècles d’histoire et sont donc devenues un symbole de leur culture. Ce sont les suivants:

Odissi

Cette danse a Ă©tĂ© dĂ©veloppĂ©e dans l’État d’Odisha, Ă  l’est du pays, et a plus de 2000 ans antiquitĂ© Bien qu’il ait Ă©tĂ© interdit pendant l’occupation anglaise, il a Ă©tĂ© sauvĂ© grâce Ă  des manuscrits et des sculptures.

Son objectif est de décrire les émotions à travers le corps et la poésie qui est récitée. Dans ce document, le corps est divisé en trois parties: la tête, la poitrine et le bassin. Cette partition est appelée tribhangi. Tout au long de son développement, nous pouvons parler de trois écoles différentes:

Mahari
Les filles l’ont appris dans les temples, donc c’Ă©tait considĂ©rĂ© comme sacrĂ©.
Nartaki
C’est celui pratiquĂ© dans les palais royaux.
Gotipua
Des hommes déguisés en femmes ont commencé à danser à partir du VIe siècle.

Bharatanatyam

Le concept bharatanatyam Il se compose de différents mots:

  • Bah: de bhavam. Ça veut dire expression.
  • Ra: vient du mot ragam. Cela se traduit par la musique.
  • Ta: de talam. Est rythme.
  • Natyam: ça veut dire Danse.

Son origine se trouve dans le Tamil Nandu, au sud de l’Inde. Il s’agit d’une reconstitution d’une danse sacrĂ©e pratiquĂ©e dans les temples. Il met en Ă©vidence l’expression avec le visage et les mains, avec laquelle les mudras sont fabriquĂ©s.

Les mudras sont des gestes faits à la main et qui sont sacrés pour les bouddhistes et les hindous.

Il est interprĂ©tĂ© individuellement et doit ĂŞtre appris dès le plus jeune âge. Cette danse est destinĂ©e Ă  raconter des histoires. C’est une danse associĂ©e au feu et a une partie fĂ©minine (lasya), et un masculin (ananda thandavam).

Kathakali

Danse Kathakali Il vient du Kerala, dans le sud du pays. Ce qui la distingue, c’est qu’elle est théâtralisĂ©. De plus, les danseurs portent une superbe garde-robe et se maquillent.

Les personnages qui apparaissent habituellement dans cette danse sont les hĂ©ros, appelĂ©s satvika; les divinitĂ©s hĂ©roĂŻques, pacha; et le kathi, les anti-hĂ©ros. Dans cette vidĂ©o, nous pouvons voir Ă  quel point c’est incroyable:

Kathak

Il Kathak Il est originaire du nord du pays. Dans ce document, les interprètes prĂ©tendent Ă©galement raconter une histoire. Le rythme dĂ©marre lentement et s’accĂ©lère progressivement.

Cette danse a des influences de danses sacrĂ©es, du mouvement hindou appelĂ© bhakti et des danses persanes et asiatiques. Il existe deux styles: le pur ou nritta et l’expressif ou nritya.

Kuchipudi

Cette danse a eu lieu dans la rĂ©gion d’Andhra Pradesh, dans le sud de l’Inde, vers le 1er siècle avant J.C. Il a des Ă©lĂ©ments en commun avec le bharatanatyam, mais il a des caractĂ©ristiques uniques.

Des histoires sacrĂ©es sont Ă©galement racontĂ©es avec lui, des mudras sont faits avec ses mains et l’expression du visage est utilisĂ©e. Dans le passĂ©, seuls les danseurs Pour des hommes, mais aujourd’hui les femmes aussi.

Mohiniyattam

Au Kerala, nous trouvons le mohiniyattam, mot qui signifie belle danse. En elle, les mouvements de la hanche attirent l’attention. Dans sa chorĂ©graphie, il y a Ă  la fois des mouvements fluides et des sauts.

Il sari ou la robe qui est habituellement utilisĂ©e est blanche avec quelques dĂ©tails dorĂ©s. Il existe deux types, la danse pure et la danse d’exhibition. Seules les femmes le pratiquent.

Manipuri

Le manipuri vient de Manipur, dans le nord-est de l’Inde, Ă  cĂ´tĂ© de la frontière avec le Myanmar. Contrairement Ă  d’autres danses, celle-ci repose doucement sur le sol.

Sattriya

Cette danse exotique est caractĂ©ristique de l’Ă©tat d’Assam. C’Ă©tait une danse de moines, mais plus tard des femmes et des personnes qui n’appartenaient pas aux monastères ou sattras Ils ont commencĂ© Ă  danser.

https://www.youtube.com/watch?v=P-_UmSTMSgY

Bollywood

Bollywood C’est l’industrie du cinĂ©ma que l’on retrouve en Inde, notamment Ă  Mumbai. D’oĂą son nom, qui est une fusion entre Bombay et Hollywood. Dans les films produits ici, les chorĂ©graphies abondent en binĂ´mes ou en groupes.

Ces danses sont un ensemble de mouvements de danses classiques, de folklore hindou et de danses modernes. Par consĂ©quent, aujourd’hui, ils sont assez connus Ă€ l’Ă©chelle mondiale.

De nouvelles chansons deviennent cĂ©lèbres chaque annĂ©e. L’un des plus remarquables Ă  ce jour a Ă©tĂ© la chanson Jai Ho, par le musicien A. R. Rahman. Celui-ci apparaĂ®t dans le film Slumdog Millionaire et a remportĂ© l’Oscar de la meilleure chanson originale en 2008. On peut voir sa danse dans la vidĂ©o suivante:

https://www.youtube.com/watch?v=5F2wvJr6WUA

Autres danses

En plus des danses classiques et modernes, nous trouvons quelques danses caractĂ©ristiques de certaines rĂ©gions de l’Inde qui ont perdurĂ© au fil du temps:

Bhangra

Il bhangra, Qu’est-ce que ça veut dire inondĂ© de joie, appartient Ă  la rĂ©gion du Punjab, au nord du territoire. A l’origine, elle Ă©tait pratiquĂ©e par les agriculteurs pour fĂŞter le dĂ©but du printemps et la saison des rĂ©coltes.

Avec lui, une sorte de communication entre le ciel et la terre est interprétée, ce sont les bras et les jambes. Il a un rythme intense et met en valeur les coups avec les pieds. Depuis les années 1970, il est devenu très populaire dans le monde entier.

Kalbelia

Danse Kalbelia vient du Tribus nomades gitans du Rajasthan dans le nord de l’Inde. Ces villages sont caractĂ©risĂ©s par la formation de serpents et, par consĂ©quent, sont connus comme Charmeurs de serpents.

La danse qu’ils ont dĂ©veloppĂ©e imite les mouvements des cobras. Il est interprĂ©tĂ© pendant les vacances. Les danseurs portent des cloches aux pieds, avec lesquelles ils donnent le rythme.

Cet article a été partagé 162 fois.

Enfin, nous avons sĂ©lectionnĂ© l’article prĂ©cĂ©dent et suivant du bloc « PrĂ©parez le voyage« afin que vous puissiez continuer Ă  lire:

Laisser un commentaire