Catégories
Curiosités

L’hymne américain en espagnol et en anglais

L’hymne national des États-Unis d’Amérique, dont le nom est La bannière étoilée, est l’un des symboles les plus représentatifs du pays. Dans cet article, nous vous racontons son histoire et sa signification. De plus, nous vous montrons certaines des versions les plus importantes.

Ci-dessous, vous avez un index avec tous les points que nous allons traiter dans cet article.

Histoire

L’hymne américain s’appelle La bannière étoilée, qui en espagnol se traduit par Le drapeau plein d’étoiles. L’auteur de sa lettre est l’avocat Francis Scott Key, qui l’a écrite en 1814.

Cet homme s’est rendu à Baltimore, dans le Maryland, pendant la guerre de 1812, au cours de laquelle les États-Unis ont combattu le Royaume-Uni. Ici, il a été fait prisonnier et enfermé dans un navire, d’où il a été témoin du bombardement par les Britanniques de Fort McHenry.

Le matin, à l’aube, Francis Scott Key a vu le Drapeau des États-Unis vague dans le fort, qui l’a ému et l’a inspiré à écrire le poème qui allait devenir l’hymne du pays.

L’air de la chanson n’était pas original, mais celui d’une chanson folklorique anglaise appelée À Anacréon dans Heav’npar le musicien John Stafford Smith.

La version espagnole officielle est attribuée à la compositrice péruvienne Clotilde Arias, qui a adapté les paroles en 1945.

Au fil des ans, la chanson est devenue populaire et a été prise par l’armée et la marine américaines. Plus tard, le 3 mars 1931, le Congrès des États-Unis l’a accepté comme hymne officiel.

Selon la loi des États-Unis 36/301, pendant l’hymne, les gens doivent rester debout et la main droite sur la poitrine. Si vous portez un chapeau ou un chapeau, vous devez l’enlever et le prendre avec votre main gauche. De plus, les voitures doivent s’arrêter et les membres des Forces armées et des vétérans peuvent salutation militaire.

Paroles en anglais et espagnol

En anglais, c’est le lettre complète de l’hymne américain officiel. Bien qu’il se compose de quatre strophes, seule la première est généralement chantée.

Oh, dis-tu que tu peux voir à l’aube
Qu’avons-nous si fièrement salué à la dernière lueur du crépuscule?
Dont de larges rayures et des étoiles brillantes à travers le combat périlleux,
Les remparts que nous avons vus coulaient-ils si galamment?
Et l’éclat rouge des roquettes, les bombes explosant dans l’air,
J’ai donné la preuve toute la nuit que notre drapeau était toujours là.
Oh, dis-je que cette bannière étoilée ondule encore
Est-ce le pays des libres et la maison des braves?

Sur le rivage, vaguement vu à travers les brumes des profondeurs,
Là où l’hôte hautain de l’ennemi dans un silence redoutable repose,
Qu’est-ce que la brise, ou la pente raide,
Alors que ça souffle, moitié dissimule, moitié dévoile?
Maintenant, il capte la lueur du premier faisceau du matin,
En pleine gloire reflétée brille maintenant dans le courant:
«C’est la bannière étoilée! Oh longtemps peut-il onduler
Nous sommes le pays des libres et la maison des braves.

Et où est ce groupe qui a juré si vantement
Que les ravages de la guerre et la confusion de la bataille,
Une maison et un pays ne devraient plus nous quitter!
Leur sang a lavé la pollution de leurs pas.
Aucun refuge ne pourrait sauver les mercenaires et les esclaves »
De la terreur de la fuite et de l’obscurité de la tombe:
Et la bannière étoilée en vague de triomphe
Nous sommes le pays des libres et la maison des braves.

Oh! qu’il en soit ainsi, quand les hommes libres se tiendront
Entre leur maison aimée et la désolation de la guerre!
Bénis par la victoire et la paix, que la terre sauvée ne soit pas sauvée
Louez la puissance qui a fait de nous et nous a préservés une nation.
Ensuite, nous devons vaincre, lorsque notre cause est juste,
Et ce sera notre devise: «En Dieu est notre confiance».
Et la bannière étoilée en triomphe flottera
Nous sommes le pays des libres et la maison des braves.

Dans cette vidéo, nous pouvons l’entendre joué par la chanteuse Beyoncé lors de l’inauguration présidentielle de Barack Obama en 2013:

C’est également la première strophe de la version officielle Espagnol, une traduction adaptée par Clotilde Arias dans laquelle tout le sens de cette chanson importante est incarné:

Regardez! Pouvez-vous voir le subtil éclaircir ce qui se levait lorsque le soleil se couchait?
Et ses rayures et ses étoiles dans la lutte grossière, sur un rempart fort rempart ondulé!
Et la bombe lors du lancement de son explosion rougeâtre, la nuit a donné à voir qu’il y avait la bannière.
La joyeuse bannière étoilée de la trémole au pays du courage, en pays libre?

Bannière C’est un mot utilisé surtout en Amérique latine pour désigner le terme drapeau.

Cependant, il existe des versions plus étendues dans lesquelles les paroles ont été traduites de manière plus littérale. Ensuite, vous avez les paroles et une vidéo dans laquelle vous pouvez écouter l’un d’eux:

Oh dis toi, tu peux voir, avec les premières lueurs de l’aube,
Ce que nous saluons fièrement dans le dernier éclair du crépuscule,
Dont de larges rayures et des étoiles brillantes, à travers une lutte sombre,
Nous regardions par-dessus les murs, agitant galamment.
Et la lueur rouge des roquettes, des bombes explosant dans l’air,
La nuit, ils ont prouvé que notre drapeau était toujours là.
Oh dis toi, continue d’agiter le drapeau étoilé
Au pays du libre et de la maison des braves.

Sur le rivage, à peine visible parmi la brume marine,
Pendant que la horde arrogante de l’ennemi se repose dans un silence effrayant
Quelle est la brise, sur les pics plus élevés,
Ondule capricieusement, moitié caché, moitié montrant?
Maintenant, attrapez la lueur du premier rayon du matin,
En pleine gloire reflétée brille maintenant dans le courant:
C’est le drapeau étoilé! Oh longue vague
Au pays du libre et de la maison des braves!

Et où est cette bande à laquelle ils ont juré avec ostentation
Que les ravages de la guerre et la confusion de la bataille
Une maison et un pays ne devraient plus nous quitter?
Son sang a effacé la contamination de ses pas sales.
Aucun abri ne pourrait sauver des mercenaires et des esclaves
De la terreur de la fuite, ou de la tristesse de la tombe:
Et le drapeau étoilé, les mouches triomphantes
Au pays du libre et de la maison des braves.

Oh, sois toujours comme ça quand les hommes libres se lèvent
Au milieu de leurs maisons bien-aimées et de la désolation de la guerre!
Béni dans la victoire et la paix, que la terre soit sauvée par le ciel
Louez le pouvoir qui a atteint et qui nous a préservés en tant que nation.
Ensuite, nous devons vaincre lorsque notre cause est juste
Et c’est notre devise: « En Dieu est notre confiance. »
Et le drapeau étoilé triomphant volera
Au pays du libre et de la maison des braves!

Aussi, en 2006, une nouvelle adaptation a été réalisée par des immigrants latino-américains présents dans le pays qui reçoit le nom de Notre hymne.

Chanteurs en vedette

L’hymne des États-Unis est généralement interprété lors d’événements importants du pays, parmi lesquels se distinguent les grandes compétitions sportives. L’un des plus célèbres est le Super Bowl, le dernier match de la ligue de football américain. Certains des interprètes les plus pertinents de cet événement ont été:

  • Whitney Houston (1991)
  • Mariah Carey (2002)
  • Beyoncé (2004)
  • Lady Gaga (2016)

D’autres chanteurs célèbres qui ont chanté l’hymne ont été une fois Justin Bieber dans une compétition de boxe à Las Vegas, Marc Anthony à la Convention nationale démocratique de 2012, Demi Lovato dans un tournoi de baseball et Ariana Grande dans un match de championnat de football américain.

D’un autre côté, une version instrumentale qui est entrée dans l’histoire était celle du chanteur de rock Jimi Hendrix, qui lors du festival de musique de Woodstock en 1969 a interprété l’hymne avec la guitare électrique pour protester contre la guerre du Vietnam:

Cet article a été partagé 142 fois.

Enfin, nous avons sélectionné l’article précédent et suivant du bloc « Préparez le voyage« afin que vous puissiez continuer à lire:

Laisser un commentaire