Catégories
ONG et bénévolat

Problèmes en Afrique

L’Afrique est le troisième plus grand continent du monde et l’un des plus riches en ressources minérales. Cependant, la plupart des pays africains se développent. On estime que plus de 50% de la population vit dans l’extrême pauvreté. Ci-dessous, nous vous montrons quelles sont les causes de cette situation.

Ci-dessous, vous avez un index avec tous les points que nous allons traiter dans cet article.

Malnutrition

La malnutrition est le principal problème du continent africain. C’est une conséquence directe de l’extrême pauvreté dont souffrent les pays africains. Par malnutrition on entend le manque de nourriture ou un apport insuffisant en calories, minéraux, vitamines et nutriments indispensables au maintien d’un état de santé et de poids en fonction de l’âge.

Il peut provoquer divers problèmes de santé et maladies, certains bénins et d’autres chroniques ou très graves, principalement liés à des déficiences développementales et à la croissance normale des enfants. Les principales maladies sont les suivantes:

  • Anémie: Le fer est nécessaire à la croissance des enfants, donc son absence dans l’alimentation peut entraîner des retards irréversibles dans le développement du cerveau. Les symptômes les plus fréquents sont une peau pâle, un manque d’appétit, des mains et des pieds froids, une faiblesse, etc.
  • Goitre: Le manque d’iode dans l’alimentation est à l’origine de cette maladie dans laquelle la glande thyroïde gonfle dans le cou, entraînant la formation d’une grande masse. Il peut provoquer un retard mental chez les enfants.
  • Diabète sucré: est un type de diabète associé à la malnutrition qui se manifeste à long terme. Ses symptômes les plus fréquents sont: polyurie (uriner trop de liquide), fatigue, perte de poids, résistance à l’insuline, hypoglycémie, carence nutritionnelle…
  • Kwashiorkor: Elle est due au manque de protéines dans les aliments ingérés. C’est une maladie typique des enfants dans les pays sous-développés dont le principal symptôme est la rétention d’eau, ce qui provoque une distension abdominale (proéminence de l’abdomen).
  • Marasmus: le manque de calories et de protéines entraîne cette maladie, qui se traduit par une apparence extrêmement mince et fragile, ainsi que des déficiences développementales.
Malnutrition: le principal problème de l'Afrique

Selon les données recueillies par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), actuellement entre 3 et 5 enfants de moins de 5 ans meurent chaque année à cause de la malnutrition et des maladies qui en découlent. En fait, la faim est la principale cause de décès chez les enfants, représentant près de 50% des décès d’enfants de moins de 5 ans, ce qui la rend plus meurtrière que le paludisme, la tuberculose et le sida réunis.

Mortalité infantile

Selon les données collectées par le PRB (pour son acronyme en anglais de Bureau de référence de la population) en 2008, les taux de mortalité infantile dans différents pays du monde ont diminué au cours des dernières décennies, un fait qui a été la clé de l’augmentation de l’espérance de vie et de l’efficacité de la reproduction sur la planète, en partie grâce à l’essor du tourisme dit de fertilité et reproduction assistée.

La liste, menée par la Norvège et l’Islande avec les meilleurs taux de réussite au monde, présente une moyenne du nombre de décès d’enfants de moins de 1 an et 4 ans pour 1 000 enfants nés. Dans ce document, les 20 pays avec les pires taux de mortalité appartiennent à l’Afrique, le Niger étant celui qui enregistre les données les plus alarmantes.

De même, améliorez la santé maternelle C’est un autre objectif des ONG du monde entier. On estime qu’environ 600 000 femmes enceintes meurent année après année d’infections, d’obstacles au travail ou de troubles hypertensifs de la grossesse. 20% des maladies dont souffrent les enfants de moins de 5 ans sont liées à une mauvaise santé et à une mauvaise nutrition de leur mère.

L’UNICEF estime que le nombre d’enfants orphelins et vulnérables à cause du virus du sida s’élèvera à 25 millions d’ici la fin de la décennie, dont 18 millions en Afrique subsaharienne. La Fondation Sauver les enfants Il estime que 12 000 enfants perdent la vie quotidiennement sur le continent africain en raison de causes liées à la malnutrition et à des maladies telles que le paludisme ou la diarrhée.

La pauvreté

Bien que l’Afrique soit l’un des continents les plus riches en paysages, en faune et en flore, la réalité africaine est dramatique: plus de 300 millions de personnes vivent avec moins d’un dollar par jour et au moins 43% de la population n’a pas accès à l’eau potable l’eau. En bref, l’Afrique est considérée aujourd’hui comme la région la plus pauvre du monde, ce que l’on appelle Tiers-Monde.

Les zones rurales de Maroc Ils sont l’un des domaines les plus touchés par la pauvreté en Afrique. On estime que 20% de ses habitants ruraux souffrent du chômage, en particulier parmi les jeunes. La marginalisation et le manque d’accès à l’éducation et aux services de base sont deux autres problèmes majeurs qui affligent les zones rurales du Maroc aujourd’hui.

Le Soudan du Sud est un autre des pays où les taux de pauvreté les plus élevés sont enregistrés sur le continent et l’un des pays les plus pauvres de la planète. Après la période des guerres, la pauvreté a commencé à se propager rapidement sur tout le territoire en raison en grande partie des sécheresses, de la mauvaise gestion des terres, de la mauvaise agriculture, etc.

Cependant, des efforts sont faits pour renforcer le potentiel agricole de ce pays grâce à l’initiative Achats pour progresser (P4P).

Taux de pauvreté élevé en Afrique

Madagascar est un autre des pays africains avec les taux de pauvreté les plus élevés, non seulement parce que 50% des enfants souffrent de malnutrition ou de retard de croissance, mais aussi parce que c’est une région très vulnérable aux catastrophes naturelles, telles que les inondations, les cyclones, les sécheresses… Ces adversités sont un atout pour la situation sociale et économique déjà difficile du pays.

Enfin, il convient de souligner la grave crise humanitaire qui vit actuellement Soudan en raison des divers problèmes politiques internes, religieux, économiques, environnementaux, raciaux et territoriaux. Jour après jour, la société soudanaise est confrontée à la violence et aux conflits armés, aux assassinats et au nettoyage racial, en plus de la sécheresse qui sévit dans le pays depuis 2007. Depuis lors, plus de 300 000 personnes sont mortes et quelque 2,5 millions ont dû quitter leur domicile pour fuyez la guerre et la pauvreté.

L’instabilité politique

L’instabilité politique et le terrorisme, entre autres, marquent la situation actuelle de la plupart des pays d’Afrique de l’Ouest, ainsi que d’autres problèmes tels que la piraterie et le trafic de drogue. Les pays couverts par cette région sont le Burkina Faso, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Cap Vert, le Ghana, la Gambie, la Guinée, la Guinée Bissau, le Libéria, la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo.

Guerres civiles en Afrique de l'Ouest

Depuis l’indépendance de ce territoire, l’instabilité politique est devenue la réalité de la plupart de ces pays, notamment la Côte d’Ivoire, la Sierra Leone, le Nigeria et le Libéria. le guerre civile et les nombreux coups d’État sont parmi les problèmes les plus alarmants que ces pays connaissent aujourd’hui. Tout cela est une préoccupation majeure pour la communauté internationale, en particulier les États-Unis et les pays membres de l’UE.

Bien que de nombreux autres pays d’Afrique de l’Ouest aient réussi à résoudre leurs divergences par des moyens politiques et démocratiques afin d’éviter la guerre, la vérité est qu’il reste encore beaucoup à faire pour arrêter les coups d’État militaires, un phénomène toujours répandu. Les derniers épisodes ont eu lieu en Guinée-Bissau et au Mali en 2012, ce qui a entraîné le déplacement de plus de 200 000 personnes.

Cette région s’est également imposée comme une base pour les réseaux de trafic de cocaïne. De même, il y a un transit fréquent le long de la côte ouest de navires camouflés qui transportent des drogues d’Amérique du Sud ou d’Europe. En effet, les cartels de ces pays utilisent souvent différents pays africains comme entrepôt.

Manque d’accès à l’éducation

Selon les données fournies par l’UNICEF et l’UNESCO, plus de la moitié des enfants de notre planète qui ne vont pas à l’école résident dans des pays d’Afrique subsaharienne. Ce chiffre est encore augmenté si nous nous concentrons sur le cas des filles de familles pauvres, qui vivent dans les zones rurales ou portent le poids de la maison. Plusieurs agences des Nations Unies ont montré qu’aujourd’hui plus de 30 millions d’enfants dans ce domaine n’ont pas accès à l’éducation.

Accès à l'éducation en Afrique pour les filles

L’UNICEF et la Fondation Nelson Mandela ont promu la campagne Écoles pour l’Afrique, dont l’objectif est de fournir les moyens nécessaires à l’enseignement en Afrique dans des écoles solides et de qualité, ce qui ne se traduit pas nécessairement par la construction de bâtiments scolaires. Cela implique d’enseigner la classe dans des maisons privées, des tentes ou même sous un arbre.

Des milliers d’enfants sont obligés de parcourir quotidiennement plusieurs kilomètres pour aller en classe dans des bâtiments dont les salles de classe sont surpeuplées et n’ont pas les bases. Cela est dû au manque de moyens, détérioration des infrastructures et la nécessité de finir par utiliser les bâtiments scolaires à d’autres fins.

Bien qu’entre 2000 et 2007, des progrès très remarquables aient été enregistrés, la vérité est que les progrès ont stagné ces dernières années. En outre, la qualité de l’enseignement dispensé dans de nombreuses écoles construites dans cette région est discutable, principalement en raison du manque de matériel, d’infrastructures inadéquates, d’enseignants peu qualifiés et d’un excédent d’élèves par classe.

Précarité des bâtiments scolaires en Afrique

Environnement

L’Afrique est l’un des continents les plus riches en minéraux, comme en témoigne la présence de grands gisements de combustibles fossiles tels que le charbon, le pétrole et le gaz naturel, ainsi que de grandes réserves de pierres précieuses et de minéraux tels que l’or, le cuivre, les diamants, le nickel, bauxite… Cependant, tant de ressources minérales n’ont pas évité les nombreux problèmes environnementaux que connaît ce continent aujourd’hui.

Les principaux problèmes environnementaux qui affectent la plupart des pays du continent africain sont les suivants:

  • Manque de sources d’eau
  • Sécheresse
  • L’érosion des sols
  • La désertification
  • La déforestation
  • Extinction de la flore et de la faune
  • Dégradation des forêts, des zones forestières et des zones de pâturage
Désertification et sécheresse en Afrique

Les conséquences de ces problèmes vont de la perte de biodiversité et de fertilité des sols à la contamination des ressources en eau. Tout cela entraîne comme conséquence finale la destruction généralisée de l’habitat, qui peut générer une série de situations irréversibles pour le continent, telles que l’augmentation des déséquilibres économiques et sociaux.

Le changement climatique est un phénomène à prendre en compte à cet égard, car il a un impact négatif très grave sur la production alimentaire, qui favorise en même temps la migration vers les pays plus développés, affecte la santé de la population et vers le marché. La salinisation des rivières est quelque chose qui entraîne des conséquences permanentes pour la production agricole et la plantation d’un aliment aussi basique que le riz.

Les pays les plus éco-dangereux à long terme sont:

  • Kenya: les trois quarts de ses terres sont semi-arides ou arides.
  • Mauritanie: près de 95% de ses sols sont hyperarides.
  • Ethiopie: plus de 2 millions d’hectares sont en état de dégradation au-delà de leurs possibilités de réhabilitation.

Santé et épidémies

La santé en Afrique et, en particulier, dans des pays comme le Mozambique est si déficiente que le ministère de la Santé lui-même a affirmé qu’environ 60% de ses habitants n’avaient pas accès à la santé ou aux médicaments.

D’une manière générale, plus de 460 millions de personnes sur le continent n’ont accès à aucun type de services d’assainissement. Ce sont les principales raisons pour lesquelles, outre la malnutrition, les épidémies et autres maladies sont la principale cause de décès. Mais quelles maladies sont les plus répandues en Afrique? Nous vous montrons ci-dessous:

  • sida: Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) enregistre 95% des cas mondiaux, selon les données publiées par l’OMS. Rien qu’en 2012, 1,6 million de nouveaux cas et 1,2 million de décès ont été enregistrés en Afrique subsaharienne. Il s’agit d’une maladie sexuellement transmissible (MST).
Planification familiale en Afrique
  • La diarrhée: actuellement, la mortalité mondiale due aux maladies diarrhéiques est de près de 2 millions, dont 78% en Afrique et en Asie du Sud-Est. Les infections causées par la diarrhée sont transmises principalement par l’eau contaminée par des matières fécales.
  • Paludisme: 90% des cas mondiaux de paludisme surviennent en Afrique, les enfants étant les principaux touchés par cette maladie. Cependant, depuis 2000, les cas de décès dus au paludisme ont diminué de 42%.
  • Infections respiratoires: Bien que plusieurs maladies respiratoires des voies inférieures soient diagnostiquées chaque année, les plus courantes sont la bronchite et la pneumonie, qui entraînent 1 million de vies chaque année.
  • Méningite: Il s’agit de la dixième cause de décès en Afrique subsaharienne, bien que son impact ait été réduit au cours des deux dernières décennies.
  • Syphilis: Il s’agit d’une MST très courante en Afrique subsaharienne. Contrairement au SIDA, il a un remède relativement simple s’il est traité à temps; Cependant, s’il n’est pas diagnostiqué à temps, il peut entraîner la mort.
  • Ebola: Cette maladie infectieuse provoque une fièvre hémorragique et met fin à la vie de la personne infectée dans 90% des cas. Bien qu’il ne reste actuellement aucun cas, ce n’est qu’en 2014 que la vie de plus de 900 personnes en Afrique de l’Ouest a été avancée.

Compte tenu de la précarité des infrastructures sanitaires en Afrique, l’éradication de ces maladies est encore loin. Par conséquent, l’aide des pays les plus développés est essentielle pour sauver des vies et améliorer la qualité des services de santé sur le continent.

Cet article a été partagé 285 fois.

Enfin, nous avons sélectionné l’article précédent et suivant du bloc « La pauvreté dans le monde« afin que vous puissiez continuer à lire:

Laisser un commentaire